Le mot de Jamel Debbouze

Jamel Debbouze Fondateur du Marrakech du Rire

Le Marrakech du Rire est pour moi depuis 9 ans un rêve éveillé.

Cette joie, nous sommes chaque année, plus nombreux à la partager. Plus qu’un festival, le Marrakech du Rire est un trait d’union entre les cultures.

Qui aurait cru il y a neuf ans que le MDR deviendrait le premier Festival d’humour francophone dans le Monde et que l’on viendrait des quatre coins du monde pour applaudir les artistes ? Depuis sa création plus d’une dizaine de nationalités différentes se sont produites sur la scène du Marrakech du Rire : marocains, français, canadiens, togolais, ivoiriens, belges, suisses…

C’est cette richesse qui nous vaut cette année encore le soutien de Madame la Secrétaire d’Etat à la Francophonie, Michaëlle Jean. Ce soutien prouve une fois encore que le rire n’a pas de frontières et, qu’année après année, le festival grandit.

Pour terminer, je citerai une personne que j’aime beaucoup : ma mère (!). « C’est bien mon fils continue, ça fait plaisir la rigolade ! ».

J’espère que le Marrakech du Rire gardera cette étincelle encore longtemps, parce que nous sommes des centaines de milliers à vibrer à Marrakech chaque année, et des millions à vibrer avec lui derrière notre télévision.

Inchalla’h soyez heureux et rendez-vous à Marrakech pour une édition 2019 exceptionnelle.

Suivez-nous sur Facebook

MARION MEZADORIAN View larger

MARION MEZADORIAN

Jeudi 13 juin à 21H

INSTITUT FRANÇAIS

Depuis que son père l'a persuadé que l'on trouvait des pierres précieuses dans le jardin, Marion ne cesse d'être à la recherche de pépites.

More details

150 MAD

  • Depuis que son père l'a persuadé que l'on trouvait des pierres précieuses dans le jardin, Marion ne cesse d'être à la recherche de pépites. Elle repère les instants de la vie comme des diamants bruts et les transforme sous vos yeux. Les pépites sont là, derrière les réparties fantasques de Martin, 4 ans ; les explications toutes personnelles de son père sur les pirates et les lesbiennes ; ou encore les réflexions décalées de sa grand-mère arménienne, qui, toujours de bon conseil, lui a donnée la recette des Bakhlavas : " Noix pilées, sirop de sucre et miel. Et encore du sucre, sinon c'est fade ! ".

  • Marion Mezadorian vient d’un petit village du sud de la France au milieu des champs de lavandes et des fans de foot. Bercée par les histoires que lui raconte son père arménien (le vrai avec les poils dans le dos!), nourrit des bons conseils (et des baklavas) de sa grand mère, la comédienne nous ouvre son coeur pour nous offrir ses « Pépites ». 

    Après deux ans de théâtre de rue à Aix-en-Provence d'où elle est originaire, Marion suit une école d'art dramatique parisienne. Elle commence à jouer dans différentes pièces de théâtre classiques (Hugo, Molière, Tchekov ...), et contemporaines (Feydeau, Vian, ...), et même des contes pour enfants. 

    En 2014, elle se lance dans l’écriture de son premier seul en scène « Pépites ». Elle se produit trois années consécutives sur Paris à la comédie des 3 Bornes, et au théâtre du Marais, puis en tournée dans toute la France.

    En parallèle, elle tourne au cinéma dans plusieurs films, et sera notamment à l’affiche du film « Les footeuses » de Mohamed Hamidi, aux côtés de Kad Merad, Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Céline Salette et Laure Calamy. 

    
On a aussi pu l’écouter comme chroniqueuse sur « Europe 1 », « Rire & Chansons » et « Sud Radio ».

2 évènements dans la même catégorie