Le mot de Jamel Debbouze

Jamel Debbouze Fondateur du Marrakech du Rire

Le Marrakech du Rire est pour moi depuis 9 ans un rêve éveillé.

Cette joie, nous sommes chaque année, plus nombreux à la partager. Plus qu’un festival, le Marrakech du Rire est un trait d’union entre les cultures.

Qui aurait cru il y a neuf ans que le MDR deviendrait le premier Festival d’humour francophone dans le Monde et que l’on viendrait des quatre coins du monde pour applaudir les artistes ? Depuis sa création plus d’une dizaine de nationalités différentes se sont produites sur la scène du Marrakech du Rire : marocains, français, canadiens, togolais, ivoiriens, belges, suisses…

C’est cette richesse qui nous vaut cette année encore le soutien de Madame la Secrétaire d’Etat à la Francophonie, Michaëlle Jean. Ce soutien prouve une fois encore que le rire n’a pas de frontières et, qu’année après année, le festival grandit.

Pour terminer, je citerai une personne que j’aime beaucoup : ma mère (!). « C’est bien mon fils continue, ça fait plaisir la rigolade ! ».

J’espère que le Marrakech du Rire gardera cette étincelle encore longtemps, parce que nous sommes des centaines de milliers à vibrer à Marrakech chaque année, et des millions à vibrer avec lui derrière notre télévision.

Inchalla’h soyez heureux et rendez-vous à Marrakech pour une édition 2019 exceptionnelle.

Suivez-nous sur Facebook

BOODER IS BACK View larger

BOODER IS BACK

Vendredi 14 juin à 20H30

INSTITUT FRANÇAIS

Grâce à son humour toujours aiguisé, son autodérision il vous donne son ressenti de la vie dans cette « société de beaux gosses » .

More details

200 MAD

  • BOODER IS BACK
    Grâce à son humour toujours aiguisé, son autodérision il vous donne son ressenti de la vie dans cette « société de beaux gosses » . Après le succès dans ses rôles au cinéma dans « Neuilly sa mère « ,1 et 2 et « Beur sur la ville », Après le carton de sa pièce de théâtre « La grande évasion », Booder revient à ses premiers amours, le one-man-show, pour notre plus grand plaisir. Son expérience dans le domaine artistique, ses rencontres, son fils, son pays d'origine, tout y passe.

  • Booder est un acteur et humoriste franco-marocain, né le 13 août 1978 au Maroc. Après son bac, il décide de s’essayer à la scène et à l’humour en autodidacte, avec l’indépendance et la curiosité naturelles que nous lui connaissons encore aujourd’hui.
    Empruntant son pseudonyme au célèbre footballeur Aziz Bouderbala, Booder débute sa carrière à Paris, notamment au travers du festival « Maghreb du Rire » au théâtre du Gymnase, et grâce à plusieurs one-man shows.
    Se faisant connaître et reconnaître par son travail, par le bouche-à-oreilles parisien, mais aussi par son physique atypique, il rejoint rapidement le Jamel Comedy Club ainsi que la Bande à Ruquier.
    En 2009, il incarne le très remarqué second rôle du chef Picasso dans le film « Neuilly-sa-mère » (Gabriel Julien-Laferrière), la même année il apparaitra dans la comédie « Je vais te manquer » d’Amanda Sthers.
    L’année suivante, c’est dans un premier rôle qu’on le retrouve au cinéma, auprès de Gérard Jugnot, Sandrine Kiberlain, Issa Doumbia, Josiane Balasko ou encore François-Xavier Demaison dans le film « Beur sur la Ville » (Djamel Bensalah).
    Il connaît le succès avec la pièce « La Grande Évasion » (mise en scène de Youssef Bouchikhi), jouée pendant quatre ans à Paris et en France. Il y donne la réplique à ses compères Paul Séré et Wahid Bouzidi.
    Dès 2019, Booder donne rendez-vous à son public sur la scène du Grand Point Virgule trois fois par semaine pour son spectacle « Booder is back » ainsi qu’en tournée en France, on le retrouve également dans « Touche pas à mon Poste » et « Vendredi tout est permis », ainsi que dans l’émission « Le Grand concours des humoristes » sur TF1 à laquelle il a participé le 5 janvier 2019.

2 évènements dans la même catégorie